World Of Forum


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'origine des Ninja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
2pac
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1591
Age : 26
Localisation : West Coast
Emploi : admin
Loisirs : m'occuper de ce ptit fofo^^
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: L'origine des Ninja   Sam 13 Jan - 10:25

LES ORIGINES :

Il faut remonter avant le début de l'ère chrétienne, en Chine, pour trouver les origines des Ninjas. Sun Tzu dans son traité " l'Art de la Guerre" les cite déjà. Au Japon, ils apparaissent réellement sous le règne du prince Shôtoku (574-622 ) qui les utilise comme espions.
Des clans d'anciens Yamabushis en marge de la société se spécialisent dans les actions d'assassinat et d'espionnage au profit des grandes familles nobles. Ils forment ainsi la base des deux plus célébres familles de Ninjas : Iga et Koga. Ces clans vont prospérer durant l'ère de Kamakura et Muromachi et seront utilisés par tous les grands généraux en appui de leur armée.
Mais, leur puissance ne cessant de s'étendre, ils seront finalement chassés puis exterminés par Oda Nobunaga en Novembre 1581. Les derniers rescapés se mirent au service de quelques Daimyos, mais l'ère des Ninjas était terminée.


LES CLANS :

L'un des traits les plus caractéristiques des Ninja est leur appartenance à un clan commandé par un chef auxquels tous devaient obéissance. La majorité de ces clans résidaient dans les montagnes entre Kyôto et Nara.
Deux régions vont donner les clans les plus fameux : Iga et Koga, au sud et au nord de Kyôto. 120 familles Ninjas y résideront et parmi elles, le clan Togakure-ryu, dont le 34 éme descendant vit encore au Japon.
Une structure à trois niveaux composait le clan. A la tête de celui-ci, le Jonin qui dirigeait et organisait la vie du clan et ses alliances. Les Chunins étaient les assistants du Jonin. Eux seuls connaissaient son identité. Le Genin était le Ninja de base, envoyé sur le théâtre d'opérations. Ce dernier, même torturé ne pouvait donner le nom du Jonin.

LES MISSIONS :

Les missions des Ninjas étaient pratiquement sans limites pour l'imagination de ses emplyoyeurs :
- Intimidation : Essentiellement utilisées sur les populations des campagnes ou des villages, les attaques surprises de nuit permettaient d'assoir la domination d'un chef de clan sur une région.
- Assasinat : Pour gagner une bataille plus facilement, ou réduire une menace en éliminant un adversaire ou un opposant, un daimyô pouvait utiliser des Ninjas.
- Espionnage : L'une des principales activités des Ninjas. Par la collecte de rensignements sur l'armée adverse, ou en volant des plans de bataille, les Ninjas apportaient de précieuses informations avant la bataille.
-Intrusion : En infiltrant des citadelles de nuit, les Ninjas cassaient les premières défenses et ouvraient les portes du chateau aux troupes du seigneur ennemi.
- Vol : Pour posséder un objet important ou récupérer son bien, un seigneur pouvait envoyer un Ninja.
- Combat : Les Ninjas pouvaient être engagés sur le champ de bataille en complément des troupes traditionelles ( Shimabara 1637 ). Ils possédaient alors une armure compléte.


LES TECHNIQUES :


Elles étaient souvent spectaculaires, et restaient un secret de famille transmises de père en fils sur plusieurs générations.
La base était un entraînement physique très poussé. Dés le plus jeune âge, les enfants étaient soumis à des exercices d'assouplissement et d'endurance au froid ou à la fatigue. A ceci s'ajoutait un art du déguisement consommé. Habillé en paysan, jardinier ou marchand, le Ninja passait inaperçu au milieu de la foule.
La patience était aussi une technique de base pour des combattants capables de rester immobiles des heures entières. Certains d'entre eux pouvaient mettre ralentir leur rythme cardiaque pour rester plus longtemps sans bouger au cours de missions de renseignement.
La maîtrise psychique passait d'ailleurs souvent par des formules incantatoires (Kuji-Kuri) associées à des positions métaphysiques des mains.

LES KUNOICHIS :

Version féminine du Ninja, les Kunoichi savaient utiliser à leur plus grand profit la condition féminine défavorable de l'époque. Les femmes passant inaperçues auprès des guerriers, elles en profitaient pour agir sans attirer l'attention.
Les Kunoichis, issues de clans Ninja spécifiques, étaient formées avec des techniques tout à fait particulières. Leur rôle étaient de s'infiltrer auprès des seigneurs ou généraux et de pratiquer la manipulation, de dérober des informations, voire commettre des assassinats.
Les Kunoichis évitaient toujours l'affrontement direct, préférant la ruse et la dissimulation. Leurs déguisements étaient souvent ceux de courtisanes ou de servantes, pour passer inaperçues. Leurs armes étaient toujours dissimulées ( épingles de cheveux empoisonnées, bagues truquées ) ou incluses dans leurs accessoires ( éventail en acier, Obi (ceinture de kimono ) dissimulant une chaîne, ombrelle cachant une arme).
Quand elles utilisaient une véritable arme, le Ninja-To traditionnel des Ninjas était remplacé par une arme semblable, mais plus courte et plus légère : le "Koshigatana ".

NINJAS ET BUSHIS :

Les relations entre les Bushis et les Ninjas ont toujours été exacerbées. Une double relation de haine et de mépris réciproques ont souvent amené des combats aussi violents que cruels. Tout oppose ces deux types de combattants.
Les Bushis considéraient les Ninjas comme la plus dégradante forme de combattants. Ils méprisaient ceux qui lrefusaient d'affronter face à face son adversaire en pleine lumière. L'utilisation de procédés spectaculaires dans un affrontement leur semblait également déloyal. Pourtant au fond d'eux les Bushis craignaient les Ninjas car leurs techniques secrètes de combat et l'attaque par surprise leur donnaient souvent la victoire. De plus, être tué, non pas par un autre Bushi digne de son rang, mais par un vulgaire assassin était pour les Bushis une mort déshonorante.
Les Ninjas pensaient que les Bushis étaient stupides de ne pas utiliser toutes les techniques pour gagner à tout prix, et que leur code de l'honneur était un luxe inutile. Ils étaient néanmoins respectueux du courage de ces guerriers et de leur fidélité à leurs seigneurs. Mais ce que les Ninjas craignaient le plus c'est d'être attrapés vivants par les Bushis. Dans ce cas ils pouvaient s'attendre à une mort longue et cruelle, attisée par la torture et les sévices que leur réservaient les Bushis.

L' ENTRAINEMENT DES NINJAS :


Le Ninjustu ( techniques des Ninjas ) était très hétérogène. Contrairement à beaucoup de disciplines spécialisées des Bushis ( Kendo, Iaido, Aïkido ), il faisait appel à des enseignements très divers. Suivant les écoles, telle ou telle discipline pouvait être mise en avant. On peut recenser plusieurs entraînements distincts :
- le Taïjutsu : le plus important. C'est l'art de se battre sans arme, mais également de se déplacer et de grimper sans bruit. Il permettait l'espionnage et l'attaque par surprise.
- l'Onshin Jutsu : l'art de se déguiser et de devenir invisible ( Shinobi )
- le Kajutsu : technique des explosifs et du feu
- le manienent de tous types d'armes ( Sabre, Naginata, Shuriken, Kusari ...)
- le Suijutsu : l'art de combattre dans et sous l'eau.
- Mikkyo : méthodes ésotériques visant à renforcer l'esprit ( mantras, gestes symboliques Kuji Kuri, méditation, contrôle du métabolisme ).
Le nombre et la complexité de ces techniques nécessitaient de nombreuses années d'entraînement avant d'être totalement opérationnelles, par les Ninjas.

LES CLANS NINJAS :


Retranchés dans la montagne avec les Yamabushis dont il partagèrent longtemps l'existence, les Ninjas étaient organisés en clans, selon un modèle proche des Bushis. Chacun de ces clans possédaient des techniques et des enseignements secrets transmis de générations en générations. Par crainte de voir ces secrets révélés, aucun Ninja ne pouvait quitter son clan sous peine de mort, et pour la même raison, encerclé un Ninja se donnait la mort aussitôt.
70 familles Ninja étaient présentes dans la province de Iga et 50 dans la province de Koga près de Hikone, sur le lac Biwa. Les plus grands clans étaient fidèles à quelques seigneurs qu'ils servaient régulièrement et en priorité. Ce qui amena la présence de certains chefs Ninjas dans l'entourage direct du seigneur, sous l'apparence de Bushis Hatamoto ( garde personnelle ). Ainsi Hanzo Hattori, général conseiller de Tokugawa Ieyasu, était en fait le chef d'un des plus puissants clans d'Iga. Il avait sauvé la vie de Ieyasu lors de l'assassinat de Nobunaga en 1582.
La rivalité qui a toujours existé entre les clans Iga et Koga dura jusqu'à la fin. Tokugawa Ieyasu employa les survivants des deux écoles et confia aux Ninjas de Iga sa défense personnelle, alors que les Ninjas de Koga assurèrent les fonctions de police civile. Toutes ces forces disparurent avec la restauration Meiji.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.popov2pac.skyblog.com
 
L'origine des Ninja
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le paladin, ses pouvoir son origine et blablabla....
» l'origine de "Pandawa"
» [Story/Investigation] L'origine des masques des Toa Mahri
» ORIGINE DES MOTS OU EXPRESSIONS
» L'origine des Spin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Forum :: Mangas :: Mangas :: Naruto-
Sauter vers: